Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Tour d'Europe en Famille en camping car  2016-17

Tour d'Europe en Famille en camping car 2016-17

Menu
La Hongrie

La Hongrie

C'est moi Nathalie qui écris cette fois ci.

Christophe vous a raconté nos 25 jours en Roumanie, mais ce fut tellement intense, qu'il n'a pas pu tout écrire. En bref les paysages sont très diversifiés et magnifiques (ça n'inclus pas l'état des routes secondaires), mais ce qui ressort avant tout c'est la gentillesse de ses habitants. Vous avez pu lire quelques exemples rencontrés durant ses trois semaines, mais il y en tant d'autre.
Dès que vous sortez un plan, une carte, quelqu'un vient vous proposer son aide. Pas seulement en campagne, même en ville ou dans le métro, partout. Par exemple Mircéa nous a entendu discuter en ville, puis nous attendions ensemble le métro. Nous avons échangé nos mail et le lendemain nous avions tout un dossier sur les sites touristiques de Roumanie. Entre notre Super Octavian qui nous a guidé dans la capitale puis dans tout le pays et le dossier de Mircéa, il était difficile de passer à coté d'un incontournable roumain. Nous avons volontairement fait l'impasse sur le nord du pays, de célèbres monastères, par manque de temps. Oui la  Roumanie, en plus d'être riche en sites de toutes sortes, est grande en superficie: le double de notre Grèce adorée.
Donc les gens sont très ouverts, parfois un simple bonjour et on vous demande d'où vous venez, où vous allez, on vous conseille, ou on part sur des sujets pittoresques: Je me souviens d'un bucheron en pleine montagne qui nous parle en français de l'ancien temps du communisme à opposer au capitalisme actuel...Après un certain temps nous lui proposons de continuer cette conversation ce soir au café du village (il a du bois à charger et nous une rando à terminer), il se précipite sur son thermos pour nous en servir un. Il faut qu'ils arrêtent ces Roumains de toujours tout offrir !
Non bien-sûr que non, qu'ils continuent comme ça, c'est tellement agréable. Mais nous devons poursuivre notre route..

Dimanche 9 Avril: Le plein  de courses fait (oui c'est ouvert même le dimanche jusqu'à minuit), de carburant aussi. Il reste quelques Lei: Noémie et moi sommes OBLIGEES de faire les boutiques du centre commercial. Un gilet, une jupe et deux t-shirts plus tard nous voici à la frontière. Il y a 4 files de 5 ou 6 voitures chacunes, qui attendent (je ne parle pas des poids lourds qui ne passeront que le lendemain pour la plupart tant ils sont nombreux).Et oui, nous ré-entrons dans l'espace Schengen, et les contrôles viennent d'être renforcés:  tous les coffres sont ouverts, tous les passeports sont passés en machine, et visite des recoins du CC pour nous(seulement la capucine et la salle d'eau).
Après la douane, on recule d'une heure pour revenir sur le même fuseau horaire qu'en France, puis achat de la vignette routière: 25€/10 jours/ CC.
La route est belle, les maisons des villages traversés sont colorées, cossues, entourées d'un jardin avec gazon. A Debrecen, la deuxième ville du pays, non cherchons un parking en centre ville pour changer de l'argent et manger des spécialités. Nous stationnons à 19h sur un parking payant entre 8h et 18h, ça tombe bien parce que pas encore de pièce  pour le parcmètre. Nous partons à pied, suivons les jets d'eau au milieu de la rue (en Hongrie = eau partout) pour arriver à un grand carrefour. Nous sommes les seuls piétons, pas une voiture à l'horizon, nous traversons. Une voix grave aux intonations peu sympathiques nous vocifère dessus. On ne comprend pas les mots mais bien l'idée : il est interdit de passer au bonhomme rouge. Même les piétons sont surveillés!!!! Bon c'est promis nous ferons attention aux prochains carrefours, nous vérifierons qu'il n'y a ni voiture, ni caméra avant de traverser. Avec cet accueil, nous rebroussons chemin au CC.

La frontière entre Roumanie et Hongrie

La frontière entre Roumanie et Hongrie

Ville de Debrecen
Ville de Debrecen
Ville de Debrecen
Ville de Debrecen
Ville de Debrecen
Ville de Debrecen
Ville de Debrecen
Ville de Debrecen

Ville de Debrecen

Lundi 10 Avril : Réveil à 7h par ...l'arrivée des premiers enfants de la garderie d'à coté. Ca tombe bien, car il faut être parti avant 8h. Donc café puis parking du supermarché qui est étrangement  bien rempli à cette heure matinale. Faut arrêter de penser à la française, ici la grande surface est ouverte 24/ 24h !
Nous partons tous les deux à pieds vers la place centrale avec des églises, des bâtiments arts déco (1900) et plein de parterres de fleurs. J'adore, Christophe trouve ça froid. Aussi nous ne comprenons RIEN, il nous est impossible de lire(déchiffrer) même les pubs, aucune similitude avec le français. A si, nous passons devant le théâtre et voyons une affiche avec : Louis de Funès. Il a fait des émules même en Hongrie!
Nous repartons vers le CC, traversons au passage piéton traversant une minuscule rue avec une piste cyclable: pas de vélos ni de caméras, c'est bon on passe. Rappel à l'ordre direct !!! Mais il nous suit à la trace derrière ses caméras!!!
Nous partons pour Eger, faisons le plein d'eau sur l'autoroute. A une dizaine de Kms de la ville, Noémie trouve une aire de détente près d'un étang au beau milieu la nature, entre collines et forêts. Des tables, bancs et barbecues nous attendent. L'endroit idéal que nous cherchions pour le grand ménage de printemps que nous voulions faire depuis plus de 3 semaines. Un super soleil en Roumanie, mais pas le temps ni d'endroit. Donc vidage de soute (c'est comme les greniers, tant qu'il y a de la place, on entasse). Puis échange des vêtements et couettes d'hiver contre ceux d'été. Une fois fini, nous sommes trop contents de nous, mais ne pouvons pas aller à la taverne d'à coté, elle est fermée.
 

Notre bivouac ménage et barbecue
Notre bivouac ménage et barbecue

Notre bivouac ménage et barbecue

Mardi 11 Avril : Réveil à 7 h par... un coup de tonnerre. Un café et nous sommes près à quitter l'herbe pour le dur en cas de pluie. Bien sûr il s'arrête de pleuvoir une fois que nous sommes sorti du champ !
Pendant que je pars découvrir les environs, Christophe va discuter avec les pécheurs. Grâce à google traduction audio, il apprendra, entre autre, que le salaire minimum est de 300€...
Ce midi c'est barbecue, le premier de l'année ! L'après-midi c'est visite d'Eger: chateau, églises, minaret (un souvenir des Turcs), sculptures, place centrale avec concert de musique; nous finirons au marché couvert pour des radis (toujours aussi énormes depuis la Grèce) et des fraises.
Nous partons dans le nord à Höllökö, le plus petit village hongrois, classé par l'Unesco. A l'arrivé nous sommes déçus car pas très typique, mais il est tard, nous dormirons ici. Tous les parkings sont en pentes,  nous choisissons le moins pire, celui en terre près du cimetière. Il fait froid avec beaucoup de vent, personne ne veut sortir du CC.

Ville d'Eger
Ville d'Eger
Ville d'Eger
Ville d'Eger
Ville d'Eger

Ville d'Eger

Mercredi 12 Avril : Réveil à 7 h par... le meuglement des vaches de la bétaillère stationnée à coté de nous. Café pour nous, foin pour elles, tout est redevenu calme. Nous partons visiter le château avec sa légende du corbeau; puis le village, qui en fait ne s'était pas dévoilé au premier abord, pour nous surprendre par ses jolies maisons anciennes superbement entretenues, ainsi que par son artisanat. Nous voyons les personnes travaillées devant nous, le cuir, l'osier mais surtout le bois. Nous partons chercher Noémie pour voir tout ça, mais surtout pour manger nos premières spécialités hongroises: Boeuf paprika, porc avec foie de volaille, porc à la moutarde, hhhuuummmm. En fin d'après midi nous partons dans la campagne environnante, trouvons des pompes bleues pour le remplissage d'eau, mais pas de parkings plats donc retour à holloko pour la nuit.

La ville classée par L'UNESCO: Höllökö
La ville classée par L'UNESCO: Höllökö
La ville classée par L'UNESCO: Höllökö
La ville classée par L'UNESCO: Höllökö
La ville classée par L'UNESCO: Höllökö
La ville classée par L'UNESCO: Höllökö

La ville classée par L'UNESCO: Höllökö

Jeudi 13 Avril : Réveil à 8 h par... le soleil tout simplement. Départ pour Gödöllö, si je vous dit le palais de Sissi ça vous parle plus? Bon il est joli.  Nous partons pour la capitale, à 18 h c'est bouchon, parfait pour bien voir les monuments. Nous dormons dans une sorte de mini parc, la promenade des chiens du quartier avec leur maîtres. Les gens viennent discuter avec nous : c'est génial. Il commence à faire frais les locaux veulent partir, ils nous demandent si nous serons là demain.  Nous expliquons que demain  c'est camping pour laver le linge. Mais non, il y a des laveries en ville nous affirment-ils. Ils se mettent à 3 pour nous dénicher la mieux et la localiser sur notre téléphone.

Recharge en eau aux pompes bleues que l'on trouve un peu partout en Hongrie

Recharge en eau aux pompes bleues que l'on trouve un peu partout en Hongrie

Palais de Sissi à Gödöllö
Palais de Sissi à Gödöllö
Palais de Sissi à Gödöllö

Palais de Sissi à Gödöllö

Vendredi 14 Avril : Pour la première fois en Hongrie, le vendredi saint est férié. Donc week-end de 4 jours ! 
Vous savez que pour nous c'est laverie Bubbles. Elle est parfaite avec des machines de 11ou 16kg, un sèche-linge de 25kg, machine à café, canapé, électricité, donc je peux m'occuper du blog.
Après midi vélo dans la capitale: Pest, le Danube, les ponts Margit Hid et Ersebet Hid, Buda, gare, églises, théâtres, parlement, descente des couleurs, musée de la guerre 14/18 et animations de Pâques: pleins d'oeufs partout, des concerts... 

Nuit tranquille au parc aux chiens à Budapest

Nuit tranquille au parc aux chiens à Budapest

Journée Vélo, Christophe cherche le démarrage : Il suffit d'appuyer sur les pédales
Journée Vélo, Christophe cherche le démarrage : Il suffit d'appuyer sur les pédalesJournée Vélo, Christophe cherche le démarrage : Il suffit d'appuyer sur les pédales

Journée Vélo, Christophe cherche le démarrage : Il suffit d'appuyer sur les pédales

Budapest
Budapest
Budapest
Budapest
Budapest
Budapest
Budapest
Budapest
Budapest

Budapest