Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Tour d'Europe en Famille en camping car  2016-17

Tour d'Europe en Famille en camping car 2016-17

Menu
Monténégro & Albanie

Monténégro & Albanie


Mardi 6 Décembre: Noémie est inscrite pour le DNB, mais devra le passer à la Roche sur Yon et non dans son ancien collège (Snif). Le deuxième colis des cours du cned ne pourra pas venir avec Ben, seulement en janvier (resniff). Pas de forfait téléphone  ( pas de portabilité Free) au Monténégro et Albanie, donc pas de devoirs à envoyer (Youpi).
Nous passons la frontière rapidement, puis entamnons le contour des bouches du Kotor : la mer entre les montagnes.
Arrivé sur Kortor, visite de la ville après avoir trouvé un emplacement au bord de la mer, avec Wifi (vive Park4night). En soirée, nous allons visiter la ville fortifiée avec une belle balade tout en grimpette s'il vous plaît vers la fortersse de la ville (une ballade d'environ 2 heures avec la recontre d'une Française et de son ami Syrien (ils vivent en Allemagne) venant passer leur vancances au Monténégro (Rien, que ça). Nous rentrons au Camping car bien fatigué, petite pizza locale pour remonter les troupes. Euh non pas Noémie, elle à un sérieux mal au ventre, la côte était escarpée, tant pis nous la mangeron à deux!

Ville fortifiée de Kotor
Ville fortifiée de Kotor
Ville fortifiée de Kotor
Ville fortifiée de Kotor

Ville fortifiée de Kotor

Mercredi 7 Décembre : Après une nuit venteuse, départ pour l'ancienne capitale Cetinje par la serpentine (à contre coeur pour moi), en effet cette route est un lacet où un seul véhicule  passe. Nous voila engagés bien que le GPS ne veuille nous afficher ce parcours. Nous comprendrons au sommet pourquoi, jusque là nous avions profité de la vue mais maintenant la route est en travaux pour passer sur 2 voix. Nous passons sur des pistes au milieu des foreuses et des pelleteuses,  les ouvriers sont amusés, pas nous. Après plusieurs dizaines de kilomètres et quelques fesses serrées nous voilà sur l'ancienne capitale du Monténégro. Ville brièvement visitée: palais du dernier roi et ancienne église orthodoxe. Départ ensuite sur le petit Saint-Tropez du Monténégro : Budva. Vieille ville entièrement reconstruite suite au séisme de 1979. Nous quitterons la ville pour faire route vers la capitale Podgorica, nous passerons sous un tunnel de 5 kms tout neuf et sur la route traversant le plus grand lac d'Europe (divisé entre le Monténégro et L'Albanie), le lac  Shkoder. Arrivé sur la capitale, la mission du soir était de trouver une laverie, nous n'avons trouvé qu'un pressing et aucun endroit pour dormir. Après quelques kilomètres, nous stationnons au coeur de la ville sur un parking payable par SMS uniquement, donc gratuit pour nous. Visite de nuit dans la capitale avec entre autre un centre commercial flambant neuf, high tech baptisé "le centre ville" (en français) et la très récente église Orthodoxe.

Vue de la route de Serpentine, Palais du dernier roi à Cetinje, Budva et l'église Orthodoxe de Podgorica avec son pont
Vue de la route de Serpentine, Palais du dernier roi à Cetinje, Budva et l'église Orthodoxe de Podgorica avec son pont
Vue de la route de Serpentine, Palais du dernier roi à Cetinje, Budva et l'église Orthodoxe de Podgorica avec son pont
Vue de la route de Serpentine, Palais du dernier roi à Cetinje, Budva et l'église Orthodoxe de Podgorica avec son pont
Vue de la route de Serpentine, Palais du dernier roi à Cetinje, Budva et l'église Orthodoxe de Podgorica avec son pont

Vue de la route de Serpentine, Palais du dernier roi à Cetinje, Budva et l'église Orthodoxe de Podgorica avec son pont

Jeudi 8 Décembre : Après une nuit agitée : carrefour à forte circulation et feux tricolores sonores pour malvoyant ( bruits de casseroles que l'on tape). Nous partons à la recherche des personnages de Transformers. Après une vaine recherche, nous demandons à deux jeunes qui nous expliquent que les personnages en métaux recyclés de Transformers sont partis pour la Chine. Déçu, nous partons direction l'Albanie, avec une attente d'environ 1/2 heure à la frontière, nombreux véhicules. Ensuite, nous arrivons sur Shkoder, deuxième ville du pays , nous allons au camping tenu par Linda et son époux. L'établissement est chaleureux, la déco est personnalisée, en effet il est artiste. Pendant que les machines à laver tournent, nous montons à la forteresse. En Italie c'était églises; ici c'est forteresse. Elle est bien plus importante que la précédente et surtout elle n'est que pour nous trois. Ou presque, nous avions un guide habitué des lieux, nous l'avons surnommé Dagobert. En sortant son maître, aussi le maître des clés, nous dit que c'est Toupi.

Forteresse de Shkoders

Forteresse de Shkoders

Vendredi 9 Décembre: Après un grand ménage, le remplissage d'une bouteille de gaz, nous prenons la voie rapide pour la capitale: Tirana. La route est étonnement bonne, jusqu'aux portes de la ville (14 kms). Là on retrouve la conduite italienne avec en prime des bouchons comme sur le périf. ça ne nous manquait pas pourtant !
Nous visitons la ville à pied: La place Shanderberg est ornée d'un méga Sapin et tous les bâtiments autours sont illuminés. Mais encore de nombreux travaux: musée national d'histoire et la mosquée Ethen Bey.
La capitale Albanienne a deux extremes, une population aisée avec de belles automobiles allemandes et de l'autres côté une très grandes pauvretés avec beaucoup de sans abris et beaucoup de mendiants.
Noémie ne s'est pas senti en sécurité dans cette capitale. Pourtant les gens qui au premier abord sont froids, sont  en réalité  relativement sympathique, surtout s'ils savent que vous êtes Français (car en effet des campings caristes, ils n'ont pas l'habitude d'en rencontrer). Nous passerons la nuit sur un parking gardé (5€ pour 24 heures, les prix sont dérisoires en Albanie, sauf le carburant: 1.25€/l) mais relativement bruyant.

Samedi 10 Décembre : En ce début de journée ensoleillée, nous allons faire quelques achats alimentaires (la vie est vraiment bon marché), notre deuxième mission est de trouver un nouveau convertisseur. Mais ici, on se rend rapidement compte que cet appareil est introuvable, nous rencontrons un Albanais qui fait tout, pour nous dépanner. Ses efforts ont payé dans un premier temps, ça marche chez lui, mais pas dans le CC : Le convertisseur nous a définitivement lâché: Benjamin aura un autre cadeau de Noël dans sa hotte. Départ en début d'après-midi sur Bérat, où nous allons passer la nuit près d'une épicerie (Ce couple agé Albanais nous ont autorisé à dormir sur leur parking. Nous sommes tout proche du centre, de l'université. En soirée , achat d'une belle et bonne pizza (4€), franchement faut pas trop s'embêter à cuisinier.

 

Capitale de L'Albanie: Tirana
Capitale de L'Albanie: Tirana
Capitale de L'Albanie: Tirana
Capitale de L'Albanie: Tirana

Capitale de L'Albanie: Tirana

Dimanche 11 Décembre : Départ de Bérat en fin de matinée après une visite de jour de cette ville en plein travaux. Direction Gyrokaster, notre Gps nous fait passer par les montagnes mais après 1/2 heure de trajet, et un col monté, demi tour car la route se transforme en piste. Nous avons perdu 1 heure mais aucune casse et ça c'est le plus important. Cette fois-ci nous n'allons prendre que des "grandes" routes mais bon,  Albanie tout peut arriver. En effet les routes sont souvent lorsqu'elles sont là en travaux ou très cahoteuses. Arrivé sur Gyrokaster vers 16 heures,  la nuit fait très vite sont apparition. Cette ville nous paraît sombre et austère. Nous trouvons un lac où dormir, peut-être sous le soleil cette ville sera t-elle plus chaleureuse? La nuit sur le parking avec Wifi sera relativement froide: 0 degré.
 

Ville de Bérat de style Ottoman, sa petite Université
Ville de Bérat de style Ottoman, sa petite Université
Ville de Bérat de style Ottoman, sa petite Université

Ville de Bérat de style Ottoman, sa petite Université

lundi 12 Décembre: Ce matin, il fait froid avec du brouillard. Nous allons chercher le soleil au bord de mer plus au sud, à Sarandë. Nous apercevons le soleil mais surtout une ville en travaux difficile d'acces, avec
un demi tour en CC en plein carrefour embouteillé, du grand art! Pour nous remettre de nos émotions nous nous arretons dans un restaurants. Les 3 français ont été bichonnés, ils ont mis toutes les musiques
françaises qu'ils avaient en stock: Maitre Gims, Indila, Jules, Kendji Girac...trop sympa ! Nous repartons de meilleur humeur vers la Grèce. Nous traversons la campagne avec ses multiples lopins de terre , croisons de nombreux bergers de moutons, de chèvres ou de dindons. Parfois, même souvent des gens font brouter leur unique vache au bord de la route. Sur l'autoroute nous croisons aussi bien de très grosses
berlines, que des charrettes tirées par un mulet, mais aussi des piétons sur le voie de gauches!
Enfin les derniers Kms se font sur une piste défoncée détrempée où passent les poids lourds: éprouvant aussi bien pour le chauffeur que pour les passagers. La Grèce est au bout de la piste...

En route vers la Grèce. On se souviendra longtemps des routes (ou pistes) en Albanie
En route vers la Grèce. On se souviendra longtemps des routes (ou pistes) en Albanie
En route vers la Grèce. On se souviendra longtemps des routes (ou pistes) en Albanie
En route vers la Grèce. On se souviendra longtemps des routes (ou pistes) en Albanie
En route vers la Grèce. On se souviendra longtemps des routes (ou pistes) en Albanie

En route vers la Grèce. On se souviendra longtemps des routes (ou pistes) en Albanie